Accueil » Principales huiles essentielles à avoir chez soi

Principales huiles essentielles à avoir chez soi


Baisse du niveau d’énergie, sommeil chaotique, petits huées… les huiles essentielles nous apaisent efficacement au quotidien. Si nous ne devions en choisir que 9, ce serait ceux-ci. Découvrez les propriétés des principales huiles essentielles à avoir chez vous et comment les utiliser pour des bienfaits sur la santé.

utilisations des huiles essentielles

Ci-dessous, nous présentons une liste de 9 types d’huiles essentielles qui ne peuvent pas manquer dans l’armoire à pharmacie, dans ce résumé, nous vous expliquons les propriétés et les utilisations que nous pouvons donner à chacune pour guérir les plaies, aider à la digestion, combattre l’insomnie et plus. Apprenez à utiliser les huiles essentielles et leurs bienfaits.

Lavande vraie ou officinalis : tout en un

L’huile essentielle de lavande est la base de l’armoire à pharmacie. Très appréciée dans les troubles liés à l’anxiété, elle est aussi particulièrement utile contre tous les problèmes cutanés mineurs et en cas de digestion difficile.

Que dois-je faire avec ça? Une piqûre d’insecte, un coup de soleil ? Appliquez deux à quatre gouttes de lavande sur la zone irritée.

Contre les boutons, mélangez-le avec un peu d’huile essentielle d’arbre à thé (une goutte de chaque) et appliquez-le point par point.

Contre les coups de stress ou après des repas trop riches, on en met une goutte dans le plexus solaire ou on avale deux gouttes dans une cuillerée de miel.

Tea Tree : l’anti-infectieux

L’huile essentielle d’arbre à thé est l’ennemi juré de toutes les infections. Mais il est aussi antiseptique et anti-fatigue : ayez-le toujours à portée de main, surtout en voyage !

Que devons-nous en faire ? Contre les champignons ou les verrues, on applique deux gouttes sur la peau infectée ou on la dilue dans une cuillère à soupe d’huile végétale si la zone touchée est importante. Vous pouvez également en déposer une goutte sur votre brosse à dents ou vous frotter les mains après le lavage avec du savon pour une hygiène irréprochable.

La menthe : l’alliée de la digestion

L’huile essentielle de menthe poivrée est l’alliée privilégiée contre les troubles digestifs (nausées, lourdeurs d’estomac, ballonnements). On apprécie son arôme frais, mais il faut impérativement respecter les doses car il est très puissant.

Une goutte dans un morceau de sucre ou une cuillerée de miel après le repas aide à la digestion, mais c’est aussi un remède radical contre le mal des transports. On peut aussi l’associer aux huiles essentielles de citron et de basilic tropical dans la tisane du lendemain de fêtes (une goutte de chacune dans une cuillère à soupe de miel). Dans tous les cas, il ne doit pas être administré aux enfants de moins de 6 ans et aux personnes âgées.

Citron : le fortifiant

Stimulante, l’huile essentielle de citron est idéale en cas de fatigue, d’infections à répétition ou de troubles hépatiques. Il agit également très efficacement sur la circulation sanguine et, en diffusion, assainit l’atmosphère.

Qu’est-ce qu’on en fait? En cas de fatigue ou de rhume, deux gouttes dans une boisson font des miracles. Une goutte dans une tisane verveine et menthe en fin de repas aide les foies rebelles, tandis que l’huile végétale d’arnica diluée dans dix fois son volume, massée sur les zones concernées, stimule la microcirculation. Attention, formellement il est déconseillé en application pure (car il est très caustique) ou avant exposition au soleil.

Palmarosa, l’ami des belles peaux

L’huile essentielle de Palmarosa est antibactérienne, hydratante, cicatrisante et stimulante cellulaire, son utilisation régulière est une assurance contre tous les petits problèmes de peau. Il lutte même contre les problèmes de transpiration gênants !

Que devons-nous en faire ? Au quotidien, une goutte mélangée à votre crème de jour habituelle régule la sécrétion de sébum, hydrate et régénère la peau. Pour contrôler la transpiration, quelques gouttes sont appliquées sous les aisselles, sur la paume des mains ou sous la plante des pieds, limitant ainsi la sécrétion de sueur et les mauvaises odeurs.

Ravintsara (cinnamomum camphora) : l’antiseptique

Si vous ne deviez choisir qu’une seule huile essentielle contre les petits maux de l’hiver, ce serait celle-ci. Antivirale, antiseptique et expectorante, elle stimule le système immunitaire et combat la fatigue physique et nerveuse. Il est aussi très efficace contre la grippe, les infections des voies respiratoires, et même les gastro-entérites.

Que devons-nous en faire ? Dès les premiers rhumes, pour éviter les rhumes vous pouvez consommer quotidiennement un mélange d’une goutte d’huile essentielle de ravintsara, une goutte d’huile essentielle de citron et une goutte d’huile d’eucalyptus radiata le matin et l’après-midi.

Si le mal est déjà fait, deux options pendant trois jours maximum : une goutte dans un peu de miel quatre fois par jour ou trois gouttes en massage sur la colonne vertébrale et la poitrine, matin et soir.

Ylang Ylang

Huile essentielle paradoxale, l’ylang-ylang est à la fois tonifiante et apaisante. Il stimule la libido endormie tout en volant au secours des personnes anxieuses. Apaisant, anti-stress, il combat également les troubles du sommeil et les petites dépressions passagères, et inhibe même en douceur les personnes timides.

Que devons-nous en faire ? Préparez un grand bain chaud (37-38°C), dans lequel sont versées quelques gouttes diluées dans un peu de lait : détente et nuit paisible sont garanties. Son parfum doux et envoûtant est également très agréable en diffusion ou en massage, dilué dans une huile végétale comme l’amande douce pour un effet tonique.

Camomille noble ou romaine : la bonne fée des petits.

Cette huile essentielle anti-inflammatoire et sédative est idéale pour le traitement du chahut chez les enfants, mais elle est également très appréciée des plus grands pour son action calmante spectaculaire.

Que devons-nous en faire ? Si le petit a du mal à s’endormir, on lui fait respirer la bouteille ouverte. Si les premières dents vous gênent, massez les gencives avec un doigt avec une goutte de camomille diluée dans deux gouttes d’huile végétale de millepertuis ou, plus doucement, de camomille romaine hydrolysée. Chez l’adulte stressé, il fait des miracles avec quelques gouttes pures sur le plexus, la voûte plantaire et les poignets.

Curry : le réparateur

Des bosses, des ecchymoses, des bosses? L’huile essentielle de curry est géniale. Anti hématome, anti-inflammatoire, elle possède d’excellentes propriétés cicatrisantes sur les plaies et les brûlures, mais aussi sur les fractures ou les entorses. Il est parfait pour les enfants (à partir de 7 ans).

Il peut également être intéressant de lire : Comment faire du baume de consoude pour soulager la douleur et les plaies.

Que devons-nous en faire ? On le dilue dans de l’huile végétale (deux gouttes dans une cuillère à café) et on masse les zones douloureuses. Une goutte, mélangée à deux gouttes d’huile de rose musquée, est appliquée sur les cicatrices. Cependant, il ne doit pas être absorbé car il peut être légèrement toxique.

Partagez-le sur les réseaux :



Laisser un commentaire