Accueil » Platycodon : soin de la campanule chinoise

Platycodon : soin de la campanule chinoise


Platycodon : soin de la campanule chinoise

C’est une de ces plantes ornementales capables, par sa simple présence, de remplir de couleurs et de joie les mois ensoleillés. A part cela, le soin des platycodons Ils sont extrêmement simples et adaptés, même pour ceux qui débutent en prendre soin des plantes. Mais il y a une raison plus importante, même, que sa rusticité pour choisir de l’avoir : c’est l’un des plantes d’extérieur qui fleurit plus longtemps. Et c’est que, avec des soins appropriés, il peut le faire presque continuellement du printemps à la mi-septembre au plus.

Connaître en profondeur cette plante, aussi populairement appelée campanule chinoise, implique de connaître certaines de ses particularités. Pour commencer, son surnom n’est pas fortuit : ses origines naturelles se situent dans Chine, Japon et Corée. Mais encore plus caractéristique que d’où elle vient, c’est de savoir qu’il s’agit d’une plante vivace mais, aussi, au caractère vif. Jetez juste un coup d’oeil à quelles sont les plantes vivaces comprendre qu’avec l’arrivée du froid, les parties aériennes de la plante vont disparaître pour repousser au retour des beaux jours. Chose qu’il faut savoir pour ne pas penser que notre usine s’est gaspillée alors qu’en réalité elle n’attend que le retour de la chaleur.

Que ce soit parce que c’est une plante facile à entretenir ou à cause de la beauté de sa floraison unique, il convient de connaître les soins du Platycodon. La meilleure façon d’en profiter pleinement, que nous l’ayons planté en pot ou que nous ayons choisi de tapisser une partie du jardin de sa couleur.

  • 7 PLATYCODON CARE POUR EN PROFITER
  • 1. L’emplacement, crucial pour la floraison
  • 2. Le sol de la plantation, un détail essentiel dans la prise en charge du Platycodon
  • 3. Arrosage, modéré et régulier
  • 4. La température, un élément à contrôler
  • 5. L’engrais, un allié pour la floraison
  • 6. La taille, un des soins du Platycodon dont vous n’aurez pas à vous soucier
  • 7. Les nuisibles, quasi inexistants

7 PLATYCODON CARE POUR EN PROFITER

Commençons par connaître en profondeur les caractéristiques de sa plante. Habituellement, leurs fleurs sont leur plus grande attraction, et ce n’est pas pour moins ! En plus d’avoir un design composé de cinq pétales et forme de cloche, il est possible de les apprécier dans une gamme de teintes qui va du violet au blanc en passant par le rose. Mais ce n’est pas la seule chose à considérer : elles sont aussi grandes. En se conformant rigoureusement aux soins du Platycodon, ils peuvent atteindre atteindre même 10 centimètres.

Mais ce n’est pas son seul attrait. Le nom de cette plante honore une autre de ses singularités : sa lames dentelées et de forme ovale. Bien qu’ils ne soient pas les plus frappants, il faut savoir que leur teinte est d’un vert intense avec une légère teinte bleutée.

Platycodon bicolore
Répondez à leurs besoins simples et obtenez votre Platycodon bicolore dans notre boutique en ligne ou dans nos magasins physiques

Bien que l’on pense généralement qu’il s’agit d’une espèce de taille modeste, il n’en est rien. Plantées dans un pot de bonne taille ou directement en pleine terre, les tiges de Platycodon peuvent atteindre atteindre un demi-mètre de hauteur. Il est de nature herbacée, donc une partie de son charme est précisément son aspect sauvage.

1. L’emplacement, crucial pour la floraison

Si nous voulons profiter d’un Platycodon plein de fleurs en permanence, nous devrons prendre soin de son emplacement. Sa floraison est directement proportionnelle à la quantité de lumière qu’elle reçoit. l’avoir une âme pleine il est synonyme de bon nombre de fleurs, bien qu’il puisse aussi vivre avec un certain bien-être dans une mi-ombre lumineuse.

Et, bien que ce ne soit pas son espace naturel, il est également possible de profiter du Platycodon comme partie de notre à l’intérieur des plantes. Si nous décidons de l’avoir à l’intérieur de la maison, il sera essentiel de le placer dans un espace extrêmement lumineux. Ce n’est pas la seule précaution que nous devrons prendre : il est également important qu’il ne reçoive pas de courants d’air, ni à proximité de sources artificielles de froid ou de chaleur.

2. Le sol de la plantation, un détail essentiel dans la prise en charge du Platycodon

C’est probablement le plus exigeant des soins de Platycodon. Nous ne parlons pas seulement de la demande de terres riche en nutriments organiques. Nous nous référons avant tout à la rigueur avec un aspect décisif dans sa culture : qu’il ait excellent drainage.

Perlite de marque Verdecora
Découvrez les caractéristiques de notre Perlite Marque Jardineriedeblere

Pour y parvenir, que nous l’ayons planté en pot ou directement en pleine terre, il est indispensable de réaliser un mélange de substrat universel et de perlite. Et juste découvrir qu’est-ce que la perlite on comprendra à quel point elle est cruciale pour le Platycodon : elle aide à évacuer l’eau d’irrigation mais, en même temps, elle aide à maintenir une certaine humidité relative dans le substrat. Un autre aspect que nous verrons ensuite.

3. Arrosage, modéré et régulier

Du printemps à la fin de l’été, Platycodon a besoin d’un arrosage régulier mais toujours modéré. C’est une plante qui ne tolère en aucun cas l’engorgement de ses racines, il est donc important de ne pas en faire trop. Pour cette raison et en plus de mesurer la quantité d’eau que nous administrons, il est indispensable de retirer le plateau inférieur s’il en possède un. Et quand arroser à nouveau ? Lorsque le substrat, guidé par les couches inférieures, commence à se dessécher.

Et le reste de l’année ? Un arrosage hebdomadaire suffit.

4. La température, un élément à contrôler

Il est vrai que le Platycodon tolère le froid et on estime que certaines variétés peuvent supporter jusqu’à 10 degrés sous zéro. Attention toutefois au gel. En cas d’y être soumis, laisser mourir sa partie aérienne pour maintenir les racines. Cependant, pour qu’ils survivent au froid, il est conseillé d’effectuer une paillage sur le substrat.

5. L’engrais, un allié pour la floraison

L’engrais est indispensable pour pouvoir maintenir un tel taux de floraison ! Pendant ces mois où notre plante fait cet effort pour créer constamment des fleurs, il est important de l’enrichir régulièrement de nutriments.

Allocation d'humus de guano liquide Marque Verdecora
utilisez notre allocation d’humus de guano liquide Marque Jardineriedeblere pour enrichir votre Platycodon en pot

Si nous faisons planter le Platycodon en pot, nous appliquerons une dose régulière de guano liquide dilué dans l’eau d’irrigation durant le printemps et l’été. Cependant, s’il est planté directement dans le sol, il est bon de vérifier comment utiliser les moulages de vers: une dose mensuelle enrichira progressivement notre plante.

6. La taille, un des soins du Platycodon dont vous n’aurez pas à vous soucier

Vous n’en avez pas besoin ! Cela exige seulement que nous coupions les fleurs fanées, mais pas parce que la plante l’exige vraiment, mais uniquement pour obtenir plus de fleurs.

7. Les nuisibles, quasi inexistants

Comme nous l’avons dit au début, c’est une plante rustique et, en suivant rigoureusement les soins du Platycodon, très résistant aux parasites. Il est rare qu’il en soit attaqué mais, s’il est faible et lorsqu’il commence à former ses pousses, il peut être attaqué par des pucerons.

Ce qu’il faut surveiller de près, c’est l’effet direct d’une irrigation excessive : si on inonde ses racines, c’est susceptible d’avoir des champignons que nous devrons cesser dès que possible d’utiliser un pistolet fongicide contre les maladies fongiques.

Et maintenant que vous savez ce dont cette plante a besoin, oserez-vous profiter de ses incroyables fleurs ?

Créé avec Sketch.



Laisser un commentaire