Accueil » Le verger : protagoniste du mois de janvier

Le verger : protagoniste du mois de janvier


Cela semble un mensonge mais C’est janvier, précisément janvier, le mois fondamental de l’année pour un verger. Malgré le fait que ce soit l’un des mois où il est difficile de profiter de nos plantations, le reste de l’année dépend fondamentalement des soins que nous lui apportons tout au long de ce mois. Janvier est le début pour qu’avec l’arrivée du printemps et de l’été, notre verger soit à pleine capacité et que nous puissions obtenir ses fruits. L’une des récompenses, sans aucun doute, de rejoindre le jardinage comme philosophie de loisirs et de vie.

C’est précisément pour cette raison que c’est ce mois-ci que nous devons repartir du point de départ : préparation du lit de semence. Un début commun à pratiquement tous les légumes récoltés pendant les mois ensoleillés. Un geste qui nous permet d’allonger un peu notre récolte (sachez que si nous commençons maintenant, les pépinières seront en plein essor lorsque les saisons chaudes arriveront) mais pour lequel il est indispensable de prendre quelques précautions. Le plus important : vérifier, s’ils sont de la saison dernière, s’ils sont en bon état et surtout si ceux que nous avons décidé de planter supportent bien le froid (en cas de doute, il convient de remettre cette plantation un peu plus tard et fondamental consultez le calendrier de croissance).

Parce que maintenant le plus grand ennemi de nos pépinières est sans aucun doute le froid. Si nous voulons réussir et que nos semis poussent correctement, nous devons être conscients qu’il est nécessaire de les protéger des basses températures. Car c’est justement le froid qui est à l’origine de leur mauvaise germination voire de la paralysie de leur croissance. Pour éviter que cela ne se produise et que nous n’ayons pas les plants nécessaires à planter dans le jardin, il est important protéger nos semis sous plastique o dans une petite serre (recommandé, car il nous permettra de mieux réguler la température et l’humidité, deux aspects fondamentaux au moment du semis). Grâce à ce système, nous pouvons commencer à planter des graines de laitue, de chou, de chou-fleur ou de céleri.

Les pépinières de janvier seront fondamentales pour la récolte de notre verger
Les pépinières de janvier seront fondamentales pour la récolte de notre verger

Une autre option (parfaite pour graines de tomatesaubergine ou courgette) est que notre pépinière a un lit chaud (ce que nous ferons en déposant une couche de fumier frais au fond de notre pépinière) ou simplement recouvrir les pépinières (en surface, directement au sol) d’un isolant naturel comme la paille. De cette façon, nous ferons en sorte que des cultures telles que le persil ou les épinards (qui ont besoin de plus de chaleur que les autres habitants de notre jardin) parviennent à s’enraciner correctement.

Et finalement, une option plus simple qui est aussi la plus efficace: utiliser un propagateur électrique. Malgré son nom, il s’agit tout de même d’un germoir qui permet (en atmosphère contrôlée, essentiellement car il est fermé et alimenté par le réseau) de conserver nos graines à l’abri de toute intempérie. Un système qui, justement parce qu’il est contrôlé par nous, va nous permettre quelque chose qui n’est pas si simple avec d’autres méthodes : planter (presque) tout ce que l’on veut. Car, qu’il s’agisse d’une graine plus délicate ou moins, elle aura constamment ce dont elle a besoin : de la chaleur pour pousser.

Photos | Jardineriedeblere, guide de jardinage

Créé avec Sketch.



Laisser un commentaire