Accueil » Désherber une parcelle de zéro, bonjour jardin !

Désherber une parcelle de zéro, bonjour jardin !


Vous avez déménagé dans une nouvelle maison et le jardin est négligé ? Vous venez d’acheter – ou de vous faire prêter – un terrain en friche que vous souhaitez assainir et transformer en jardin ou verger ?

La première chose qui vous vient à l’esprit est sûrement : Oh mon dieu ! Où est-ce que je commence!!!
Dans cet article, vous trouverez quelques conseils qui vous aideront à vous organiser pour l’odyssée de nettoyer un terrain à partir de zéro et de ne pas mourir en essayant…

1. Outils pour défricher un terrain


Je vous mentirais si je vous disais que ce n’est qu’avec soin et patience que vous pourrez faire le travail, quand vous devez défricher un terrain couvert de mauvaises herbes pendant longtemps et que tout ressemble à une forêt ou à une jungle, oui ou si vous avez besoin d’outils qui vous facilitent la tâche.

Certains d’entre eux que vous utiliserez juste une foisz, au plus deux fois, donc ma recommandation est que vous les louez, il n’est pas judicieux d’investir autant d’argent dans quelque chose que vous utiliserez si peu. Dans cette catégorie, je pourrais mentionner d’un tronçonneuse à une mini-pelle ou à un broyeur.

D’autres, vous en aurez besoin pendant une période plus longue ou même chaque semaine ou saison, un exemple de ceci est le tondeuse à gazon, coupe-bordures et débroussailleuse. Dans ces cas, j’investirais et les achèterais, il y a beaucoup de pages qui Ils nous aideront à choisir des débroussailleuses de tout type surtout en les comparant afin de pouvoir décider du plus approprié. Il en va de même pour la tondeuse à gazon. Ces deux outils sont souvent indispensables lorsqu’il s’agit de garder de grands terrains en ordre.

Destoconador
Destoconador

2. Quand nettoyer un terrain excessivement négligé


L’hiver est le moment idéal pour défricher les terres envahies. et transformez-le en jardin d’ornement ou en verger. Profitez de la mauvaise saison pour désherber, désherber et préparer le sol avant de planter ou d’ensemencer au printemps.

Mais avant tout, examinez votre terrain. La nature des plantes sauvages qui y poussent spontanément révélera la composition du sol (même si le diagnostic devra être affiné ultérieurement par une analyse plus exhaustive).

Ensuite, identifier les plantes que vous souhaitez conserver– Certains grands arbres ou arbustes plantés par d’anciens propriétaires, ou issus de la nature, peuvent être préservés et vous éviteront de repartir à zéro – rappelez-vous qu’il faut des années, voire des décennies, pour obtenir un bel arbre à partir d’un jeune plant ! Alors n’éliminez pas les plantes existantes trop rapidement et sans réfléchir.

Prenez le temps d’observer et de réfléchir en créant un plan de jardin qui permet d’y voir plus clair et de rationaliser les éliminations.

faux liège

3. Enlevez les grands arbres et buissons


Pour supprimer les arbres à problèmes (saule, frêne, érable, robinier, etc.) et les grands arbustes (sureau, aubépine, prunellier, buddleia, etc.), utiliser un tronçonneuse: Procéder par étapes en coupant d’abord les branches principales puis les troncs en tronçons.

Arrêterenlever les souchesil suffira un pied de biche et une pioche pour les plus petits, tandis que pour les plus grands un élévateur manuel voire une mini-pelle sera nécessaire.

Vous pouvez aussi utiliser une essoucheuse (que vous pouvez louer) pour les arbres plus gros… ou choisir de garder la souche, si cela ne vous dérange pas et que vous avez des idées pour la recycler ou en faire un pied de table par exemple.

souche d'arbre

4. Enlevez les ronces et les mauvaises herbes


Les ronces sont un vrai problème : ces lianes épineuses sont très rapidement envahissant et forment des fourrés inextricables. Il est difficile de les éradiquer, car elles ont une fâcheuse tendance à se multiplier par marcottage ou bouturage et le moindre résidu de branche ou de racine peut faire réapparaître la ronce indésirable…

Commencez par utiliser un débroussailleuse avec lames (plus efficace sur les ronces qu’une débroussailleuse, mais aussi plus dangereux), et enlever les débris au fur et à mesure (apportez-les à une déchetterie ou brûlez-les).

sera nécessaire à quelques pas de la desbrozadora, à intervalles de plusieurs semaines, car la repousse est inévitable. Cependant, tailler les ronces au niveau du sol et plusieurs fois permettra les épuise progressivementdans l’espoir de s’en débarrasser.

Certaines personnes recommandent l’utilisation d’herbicides foliaires pour les éradiquer complètement, mais ce n’est pas recommandé car ils provoquent un déséquilibre initial de l’activité biologique du sol, qui, bien qu’il se rétablisse avec le temps, est préférable si nous ne l’utilisons pas.

buisson-aux-fruits

Si la hauteur de la végétation le permetet si votre terrain ne contient pas de ronces, un passage de broyeur vous aurez l’avantage de couper la végétation et de la réduire en fragments dans la même opération (et, en laissant les fragments en place, vous nourrirez le sol en même temps) : louez un broyeur forestier ou, mieux encore, un tondeuse avec broyeurtous deux peuvent être montés sur un micro-tracteur, voire une tondeuse à gazon si la végétation n’est pas trop haute ou dense.

D’un autre côté, s’il y a des ronces, s’abstenir d’utiliser un broyeurce qui favoriserait immanquablement leur multiplication !

attention aux cailloux

Soyez prudent avec les pierres et autres structures « dures » qui pourraient être cachées par la végétation : elles pourraient endommager les lames de votre matériel (débroussailleuse, broyeur, tondeuse à gazon, etc.).

5. Désherbage et nettoyage du sol


Pour éliminer toutes les mauvaises herbes et les racines des plantes ligneuses après l’utilisation de la débroussailleuse, plusieurs solutions s’offrent à vous.

mauvaises herbes

La première – et la plus laborieuse – est de pelleter (ou d’utiliser un rotoculteur si la surface est grande) puis de séparer manuellement les touffes de mauvaises herbes et le gros des racines pour les éliminer et obtenir un sol propre.

Une autre solution astucieuse, surtout si vous travaillez en hiver, est de recouvrir le sol et la végétation indésirable avec du carton ou des bâches opaques (voire de vieux tapis, des rouleaux de moquette ou tout autre matériau servant à créer une couverture occultante).

Laissez cette couverture quelques mois puis enlevez-la : en dessous, la végétation se sera décomposée, les vers de terre et toute la microfaune du sol auront fait leur travail, et le sol sera à la fois nettoyé et enrichi en humus.

Dans le même esprit, vous pouvez aussi, pour cette première année de culture de votre jardin, mettre en place un potager en lasagne ou en terrasse, aussi appelé « méthode du paillage en feuilles »

6. Niveler et préparer le sol pour la plantation

Une fois le sol propre, vous pouvez le préparer pour la plantation : cassez les grosses mottes, enlevez les pierres restantes, ajoutez du compost si le sol est pauvre, retournez, ratissez et arrosez si le temps est sec.

Attendez environ deux semaines et arrachez les pousses de mauvaises herbes (cette pratique, appelée faux ensemencement, permet de retirer du sol les graines de mauvaises herbes susceptibles de germer en même temps que les graines que vous avez semées).

terrain déjà propre

Ensuite, il ne reste plus qu’à semer l’herbe, planter, aménager… et profiter de votre terrain transformé en un agréable jardin !

Laisser un commentaire