Accueil » Couleurs et volumes, clés de l’aménagement paysager

Couleurs et volumes, clés de l’aménagement paysager


Apparemment, avoir un jardin attrayant est juste une question de choisir les plantes que nous aimons le plus et de trouver l’endroit où elles sont à l’aise dans notre jardin. Cependant, faites un jardin un vrai travail d’aménagement paysager Cela implique un travail beaucoup plus compliqué que la simple plantation. L’aménagement paysager est un authentique travail de création dans lequel, en plus, une grande connaissance des plantes se conjugue. Deux axes fondamentaux sur lesquels se développe tout projet qui veut atteindre un objectif : créer de la beauté naturelle.

C’est précisément pour cette raison que deux aspects sont fondamentaux dans tout aménagement paysager. D’une part, le utilisation de la couleur dans un certain espace (sauf si on opte pour un jardin uniquement vert ou en une seule couleur). Nous devrons non seulement choisir des couleurs qui s’équilibrent, mais même regrouper les plates-bandes ou les plantes en fonction de leurs périodes de floraison. Quelque chose de fondamental si, par exemple, nous voulons avoir des fleurs tout au long de l’année ou si nous voulons que, si elles sont toutes printanières ou estivales, l’ensemble des tons de la même forme une partie naturelle du paysage avec une harmonie chromatique. De plus, tout bon paysage doit conserver une certaine rythme des couleurs dans le jardin (chose qui s’obtient par des répétitions de fleurs de mêmes couleurs avec alternance mais dosées pour éviter que ce soit ennuyeux) de la même manière qu’il doit avoir quelque chose de plus qu’important : un point focal qui rompt avec tout le reste. Un rôle prépondérant que l’on peut rompre, par exemple, en utilisant un arbre qui non seulement crée un contraste de couleur avec le reste mais rompt également avec l’horizontalité du reste du jardin.

Car c’est précisément un autre aspect fondamental de tout aménagement paysager : le jeu des volumes. Générer du mouvement doit faire partie intégrante de notre conception. Un mouvement qui s’obtient en alternant les formes végétales (raison pour laquelle il est essentiel de connaître a priori les possibilités de croissance de la plante et, même, si elles doivent être taillées d’une certaine manière pour atteindre l’objectif que l’on veut) mais en prenant bien soin que ce l’alternance a une certaine cadence (nous ne pouvons pas opter, par exemple, pour l’utilisation exclusive d’arbustes ou de plates-bandes; nous devrons veiller à ce qu’ils coexistent en harmonie) et plus si nous décidons d’intégrer dans notre conception éléments décoratifsqu’ils incorporent ou non des fleurs (soit des meubles, des pots ou encore des éléments d’éclairage).

Ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît de faire de notre jardin un espace unique dans lequel l’équilibre végétal nous fait ressentir l’harmonie. Une bonne raison de puiser dans toute la littérature existante sur l’aménagement paysager ou, mieux encore, d’envisager de faire appel à un service qui concrétise et dépasse cette idée que nous avons en tête.

Photos | Jardineriedeblere

Créé avec Sketch.



Laisser un commentaire