Accueil » Comment faire une toilette sèche, guide complet

Comment faire une toilette sèche, guide complet


Comme leur nom l’indique, les toilettes sèches ne nécessitent pas l’utilisation d’eau pour fonctionner. C’est un geste écologique qui permet de réduire la consommation d’eau potable et d’économiser près de 15 000 litres d’eau par an et par personne ! Ce n’est pas négligeable. En respectant l’environnement vous pourrez également profiter de cette opportunité pour économiser sur le budget familial. Il convient d’ajouter que les toilettes sèches ne produit pas d’odeurs s’ils sont bien faits.

Pourquoi un bain sec ?

Avant toute chose, comprenons les raisons qui nous poussent à utiliser des toilettes sèches. Il y a plusieurs raisons, mais la plus importante, à mon avis, c’est qu’il faut arrêter de polluer et d’utiliser des quantités astronomiques d’eau, souvent aussi de l’eau potable ! En effet, il est plus compliqué de décontaminer une substance une fois qu’elle est diluée dans des milliers de mètres cubes d’eau. De plus, si nous observons le comportement des animaux dans la nature, nous nous rendrons compte qu’aucun animal terrestre ne déposera volontairement ses excréments dans l’eau, la logique de l’évolution préserve des comportements bénéfiques pour la survie de l’espèce. Mais alors, comment les animaux évitent-ils de contaminer leur environnement avec leurs excréments ?

Tout est question d’équilibre

C’est une question de concentration, toute ressource devient pollution lorsqu’elle est concentrée. Dans la nature, les excréments sont toujours à une concentration suffisamment faible pour être rapidement intégrés dans le cycle écologique. C’est donc ce que nous devons faire.

Dans notre cas, si nous voulons intégrer nos excréments dans le cycle de la vie, nous devons « mélangez-les » dans la bonne proportion avec d’autres ressources afin que la nature puisse extraire tous les éléments dont elle a besoin pour créer la vie. Pour faire simple, la vie est composée de quelques éléments constitutifs que sont le carbone, l’azote et l’oxygène, et toujours dans les mêmes proportions.

Considérez nos excréments « excréments plus urine » : nous obtenons quelque chose de très azoté. Eh bien, il est nécessaire, pour que les êtres vivants assimilent rapidement nos multiples déjections, de leur donner aussi du carbone et de l’oxygène. Comme l’oxygène est présent dans l’atmosphère, il suffit de s’assurer que il y a une bonne aérationpuisque dans le cas du carbone, de nombreux matériaux sont en excès : paille, copeaux de bois, sciure, foin sec, etc… Par conséquent, nous ajouterons régulièrement un ou plusieurs de ces matériaux à nos excréments (selon les ressources disponibles localement) afin qu’ils soient rapidement dégradés.

Maintenant que nous savons comment faire en sorte que nos excréments s’intègrent rapidement dans le cycle écologique et sans aucune contamination, voyons comment nous avons procédé pour construire nos toilettes sèches.

Toilettes sèches sans entretien

Double compartiment de compostage arrière

L’idée de ces toilettes est d’avoir deux compartiments assez grandsC’est comme s’il fallait au moins 6 mois pour remplir l’un d’eux (le temps qu’il faut pour un tas de matière fraîche à composter). Ces compartiments sont situés sous la salle de bainde sorte que nos excréments tombent directement dans l’un des deux compartiments, et une poignée de sciure de bois, feuilles d’arbres ou copeaux de bois, comme dans une toilette sèche normale. Lorsqu’une pile est pleine, le siège des toilettes se déplace de manière à se trouver au-dessus de l’autre compartiment, qui se remplira à son tour. Ainsi, le temps que le deuxième bac soit suffisamment plein et que vous marchiez à nouveau sur le premier bac, le tas en dessous se décomposera depuis longtemps, ce qui rendra plus agréable le retrait du compost dont certaines cultures ont besoin pour profiter. . Donc le gros avantage c’est que vous n’avez jamais à manipuler les excréments.

Installer des toilettes sèches séparées à la source

Ces bains secs fonctionnent sur le principe de séparer les liquides (urine) des solides (excréments et papier toilette). Lorsqu’ils sont traités séparément, les solides sèchent plus rapidement. La séparation réduit le volume de déchets et donc la fréquence de vidange. Il aide également à empêcher la salle de bain de produire des odeurs désagréables.

le siège des toilettes est séparé en deux espaces, une à l’avant pour les liquides et l’autre à l’arrière pour les solides. Prévenez les hommes que cela ne peut être utilisé qu’en position assise, mais ils s’y habitueront (nous l’avons essayé).

L’urine est automatiquement acheminée dans un réservoir et peut ensuite être mélangée à de l’eau et utilisée dans le jardin comme engrais. Les matières fécales sont collectées dans un autre réservoir situé sous le siège.

Un élément, plusieurs fonctions

Un des principes de la permaculture est de toujours essayer de trouver plusieurs fonctions pour un même élément.

Il peut être intéressant de lire également : Filtre purificateur d’eau de pluie, comment le faire facilement.

Par conséquent, nous avons décidé que nos toilettes serviraient également de mini serre pour nos semis. Comme les bains sont sous un dais d’arbres à feuilles caduques, ils sont en plein soleil en hiver et à l’ombre agréable en été, donc il ne fait pas trop chaud. Le soleil d’hiver et de printemps nous permettra de chauffer cette pièce et d’y faire nos récoltes.

Regroupez les articles selon leur fréquence d’utilisation.

L’autre idée, digne d’un bon design, est aussi de regrouper les éléments selon leur fréquence d’utilisation : on va aux toilettes plusieurs fois par jour… C’est un bon moment, les semis ont besoin d’un suivi régulier ! C’est un bon moyen d’optimiser nos actions.

Dernier petit bonus : saviez-vous que le méthane est un gaz qui favorise la germination des graines ? C’est le même gaz qui dérange nos intestins… Le problème devient une solution.

Dans la vidéo suivante, vous pouvez en savoir plus sur la construction et le fonctionnement des toilettes sèches

Partagez-le sur les réseaux :



Laisser un commentaire