Accueil » Comment faire un tuteur de mousse [*Paso a Paso y Fácil*]
DIY

Comment faire un tuteur de mousse [*Paso a Paso y Fácil*]


[nivel]

De nombreuses plantes grimpantes d’intérieur sont parfaitement adaptées aux supports moussus… mais où trouver un support adapté ?

Et tuteur de mousse c’est un excellent outil pour plantes grimpantes d’intérieur au moyen de racines aériennes adhérentes, principalement des aracées (plantes de la famille des philodendrons) comme les monsteras (Monstera spp.), les philodendrons (Philodendron spp.), les pothos (Epipremnum spp.), les singoniums (Syngonium spp.) et certains anthuriums (Anthurium spp.), ainsi que des orchidées grimpantes, comme les vandas (Vanda spp.) et les vanilles (Vanilla spp.).

Il remplace l’écorce humide des arbres de la forêt tropicale à laquelle ces plantes grimpantes étaient attachées dans la nature.

Insérez simplement le piquet de mousse pré-humidifié dans un pot et plantez-y une jeune plante, attachez d’abord sa ou ses tiges au piquet, puis gardez la mousse humide.
Par la suite, la plante prendra racine dans le tuteur de mousse et commencera à pousser vers le haut sans autre soin.

Le problème est trouver un tuteur en mousse qui fonctionne vraiment!

Mes mauvaises expériences avec des piquets de mousse achetés


200209b www thegardenstore sg

Tuteur de fibre de noix de coco : Les tuteurs recouverts de fibre de coco sont attrayants, mais les plantes ne les aiment pas !

Je n’ai pas trouvé de piquets appropriés dans ma jardinerie locale, j’ai donc commandé en ligne des piquets recouverts de noix de coco qui avaient l’air très jolis, mais j’ai vite découvert que la noix de coco ne retient pas l’humidité et repousse en fait l’eau. Les racines grimpantes refusent de s’y attacher, il faut donc attacher leurs tiges au support. Décevant!

200902h www bfgsupply com

Tuteur de mousse stabilisée : les plantes ne veulent pas s’y coller.

Puis j’ai essayé un deuxième tuteur, également acheté en ligne, qui était recouvert de « mousse stabilisée » (mousse morte imbibée de glycérine et teinte en vert). Même résultat : la mousse a résisté à tous mes efforts pour l’humidifier et puis les racines n’ont pas collé.

donc j’ai décidé faire mes propres piquets de mousseBasé sur un modèle vu sur Internet, enroulant de la mousse de sphaigne autour d’une section de tuyau en PVC (tout autre piquet en plastique rigide ferait l’affaire) à l’aide d’un fil de fleuriste (ou d’une ligne de pêche) pour le maintenir en place.

Le résultat final était super : la mousse retenait facilement l’humidité et les plantes s’y enracinaient directement. Merveilleux!

Le problème était d’enrouler la mousse autour du pieu.
La mousse de sphaigne ne tient pas ensemble, donc l’attacher autour d’un piquet nécessite beaucoup de fil de fleuriste (ou de ligne de pêche), beaucoup d’habileté et beaucoup de temps. De plus, la mousse avait tendance à ramper avec le temps, décapant le haut du pieu. C’était très frustrant !

Comment faire un tuteur Moss étape par étape et facile


Maintenant, au lieu de cela, je fais mes propres piquets de mousse très rapidement et avec peu d’effort. Voici comment procéder étape par étape :

1 Rassemblez les matériaux :

    • Treillis métallique, aussi appelé treillis métallique, de 60 à 90 cm de large (disponible dans toutes les quincailleries);
    • J’ai coupé la mousse de sphaigne;
    • Cube;
    • Coupe-fil;
    • Fil souple (fil de fleuriste par exemple) ou serre-câbles ;
    • Pinces;
    • Gants de travail;
    • Piquet en bambou ou autre objet long ;
    • Terreau pour plantes d’intérieur;
    • Grand pot;
    • Plante grimpante;

2 Tremper le sphaigne dans un seau d’eau chaude.

200209c www cleanpng com www homedepot com

3 En portant des gants (pour éviter les blessures causées par le fil coupé), coupez un maillage de 20 à 25 cm de large avec les pinces coupantes.

4 Roulez le treillis en forme de cylindre, en utilisant du fil ou des attaches à glissière pour le fixer.

5 Utilisez des pinces pour insérer les extrémités coupées du treillis métallique dans le cylindre afin d’éviter le risque de vous couper à l’avenir.

6 Retirez la mousse de l’eau et égouttez-la.

200209d association nationale des jardins

sept Remplissez le cylindre de mousse de sphaigne humide en le tassant bien. Un piquet en bambou (ou un autre outil long) vous aidera à le pousser au centre du cylindre.

8 Placez le pieu droit dans le pot.

9 Remplissez le fond du pot avec de la terre humide et tassez-le pour que le piquet soit bien droit.

dix Retirez la vigne et placez-la dans le pot à côté du pieu.

11 Remplissez tout le contour de la motte de la plante et tuteurez avec du terreau humide, en appuyant bien pour que le tuteur soit solide.

12 Fixez les tiges de la plante au pieu avec des attaches à glissière ou un fil flexible. (Ils peuvent être enlevés plus tard, lorsque la plante est bien enracinée dans la mousse du tuteur).

13 Lorsque vous arrosez la plante à l’avenir, assurez-vous d’humidifier le tuteur ainsi que le sol.

Monstera poussant sur un piquet de mousse.
Monstera poussant sur un piquet de mousse.

A partir de ce moment, au fur et à mesure de la croissance de la plante, les racines aériennes qui se forment aux nœuds des tiges, attirées par l’humidité du piquet, vont se fixer sur le tuteur de mousse puis la plante grimpera sans avoir besoin de votre aide. .

Voilà. C’est facile, non ? Un petit projet sympa pour un après-midi pluvieux.

Laisser un commentaire