Accueil » Comment construire un four en argile étape par étape

Comment construire un four en argile étape par étape


Méthode ancestrale qui remonte à un passé très lointain, le four en terre crue et paille revient sur le devant de la scène depuis quelques années maintenant. Dans cet article, nous vous montrons comment construire un four en argile très simple. Nous utiliserons une méthode qui n’a besoin que de paille, de sable, d’argile et d’eau, nous n’utiliserons pas de briques ou de ciment pour sa structure.

Assez simple à fabriquer, et très bon marché, voire presque totalement dépourvu de matériaux, ce style de four permet l’utilisation de ressources locales, est biodégradable et respirant. Son seul inconvénient est qu’il doit être protégé de la pluie, il faut donc lui construire un abri, à moins qu’il ne soit construit à l’intérieur d’un bâtiment.

Matériaux pour construire un four en argile

Le four à argile est très facile et rapide à installer. Voici la liste des matériaux nécessaires à sa construction :

  • sol argileux
  • Paille
  • Un support solide pour le four
  • Bardeau
  • Agua
  • citron vert (facultatif)

Comme vous pouvez le constater, il nécessite très peu de matériel.

Comment est construit un four en argile ?

Pour commencer, vous devrez tamiser le sol argileux, pour enlever le plus de cailloux et autres agrégats possible. C’est une tâche assez ingrate, qui prendra un peu de temps, mais il faut faire un bon mix.

Deuxième tâche un peu longue et répétitive, couper les fils de paille, pour faire des morceaux entre 3 et 5 cm. Une fois ces deux tâches effectuées, vous pouvez commencer à mixer.

Préparez le mélange

Nous avons fait le mélange de manière assez archaïque, ce qui était au centre de la réalisation de ce four, un lien avec notre culture ancestrale. Nous n’avons pas respecté les proportions exactes, nous l’avons fait un peu au ressenti, au visuel et au toucher.

Mais si vous voulez respecter les bonnes proportions, On dit souvent qu’il faut 1 volume de terre pour 3 ou 4 volumes de paille.. L’eau dépendra toujours de la quantité de mélange que nous voulons faireil faut en rajouter petit à petit jusqu’à obtenir la consistance souhaitée.

Dans un grand bassin ou un puits creusé dans le sol, on met de l’argile, de la paille et de l’eau. Alors, on mixe avec les pieds. Il faut remuer et bien mélanger pour incorporer les éléments. Allez ajouter plus d’eau ou d’argile jusqu’à ce que vous obteniez un mélange homogène, qui n’est ni trop sec ni trop liquide.

Commencer à construire le four en argile

Avant de construire le four, des marques doivent être faites sur la base, pour délimiter les murs intérieurs et extérieurs, où la porte doit être et où la cheminée doit être.

La modélisation commence par la fabrication de la base du four, qui est simplement votre sol. C’est également là que les aliments seront cuisinés et que la connexion sera établie.

Pour faire la base du four, utilisez le même mélange, si vous avez des bouteilles en verre c’est une bonne idée de les placer sur la base recouverte d’argile, cela aidera à maintenir la température beaucoup plus longtemps à l’intérieur du four.

Cette base doit recouvrir toute la surface du four. Nous l’avons fait épais de 20 centimètres, car le four étant construit sur un tambour en bois, il valait mieux le faire très épais, pour éviter que le tambour ne chauffe trop, voire ne s’enflamme. Si vous construisez votre four sur une base en brique ou en béton, cette étape n’est pas nécessaire.

Assemblage des parois du four

Tout d’abord, nous devons trouver le centre de la baseon pose un marqueur (une branche de bois ou chauve) pour garder notre centre en vue.

Ensuite, l’espace pour la porte doit être délimité, puis faites un carré de bois, de la taille que vous souhaitez pour la porte. Vous l’installez temporairement pour surélever les murs et laisser de l’espace pour placer une porte métallique plus tard.

Ainsi, nous commençons à assembler les parois du four. La plupart d’entre eux doivent avoir une épaisseur de 15 centimètres, à l’exception du toit qui doit avoir une épaisseur de 5 centimètres.

Idéalement, faites-le progressivement, pour éviter qu’il ne sèche trop. C’est-à-dire faire un peu de mixage, puis modéliser le four et ainsi de suite.

Pour nous aider à incliner les parois, nous remplissons l’intérieur du four avec de la paille bien compactée, nous lui donnons la forme souhaitée pour le four et nous utilisons la paille comme support.

Pour la cheminée, vous pouvez prendre un tube en zinc du même diamètre que la future cheminée et le placer lorsque le mélange est frais, continuer à mouler le four, puis lorsque le four est terminé ce tube est jeté et la cheminée est posée.

Plus tu montes, en plus il faut emballer la paillepour que les murs tiennent bien pendant la construction, notamment pour la toiture qui est plus fine.

Appliquer l’enduit extérieur

Quelques jours plus tard, le mélange de finition est fait. Ce qui se fait uniquement avec de l’argile et de l’eau, vous pouvez ajouter un peu de sable fin dans la première couche d’enduit, dans les suivantes sans lui, et il ne doit pas contenir de paille.

Pour une bonne finition, Je vous conseille de mélanger l’argile avec un peu de chauxpour avoir une représentation plus esthétique et durable.

La consistance du mélange doit être homogène et consistante, ni trop liquide ni trop épais.

Il doit être appliqué dans couches minces ne dépassant pas deux ou trois centimètres d’épaisseuraprès séchage, vous remarquerez des fissures, c’est normal, car le four doit être plâtré plusieurs fois.

La deuxième couche de plâtre peut être appliquée une semaine après la première ou quelques jours avant si le temps est sec et chaud, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’elle ne se fissure plus, mais gardez à l’esprit que certaines fissures sont normales. L’important est que la fumée ne s’échappe pas à travers eux.

Attendez un mois pour que le revêtement extérieur sèche bien et pour pouvoir brûler la paille à l’intérieur du four, sécher et brûler l’intérieur.

Brûlez la paille à l’intérieur

Vous devez prendre le temps de brûler la paille progressivement, pour éviter un choc thermique trop important, évitez donc de faire un évasement important. Cette opération nous a pris deux heures.

Pour votre information, la paille créera beaucoup de fumée, évitez donc d’être devant elle tout le temps ou protégez vos voies respiratoires. Pour réussir le démarrage du feu, il vous faudra évidemment retirer un peu de paille pour créer un espace de combustion.

Le lendemain, ou les jours suivants, vous pouvez faire un petit échauffement. Cela permettra au four de terminer la cuisson à l’intérieur au cas où et de le préparer en douceur pour sa première vraie chauffe.

L’extérieur sera toujours brut, il faut donc le protéger des pluies. Vous pouvez construire un toit simple en utilisant des tôles de zinc au-dessus du four si vous ne l’avez pas installé dans un endroit abrité.

Une fois toutes ces étapes réalisées, votre four est prêt à l’emploi.

Premières utilisations du four d’argile

L’utilisation du four est également assez simple, il vous suffit de faire un feu à l’intérieur du four. Cependant, il y a quelques recommandations :

– Faire un feu progressif, pas de grandes flammes. Un gros pop créera trop de choc thermique, ce qui endommagera très rapidement votre four en créant de grosses fissures. Il faudra donc alimenter votre feu progressivement, en ne mettant pas trop de bûches à la fois.

– N’utilisez pas de bûches trop grosses, plutôt des bûches petites ou moyennes, pour les mêmes raisons qu’évoquées plus haut.

– Avant de cuire vos aliments, répartissez vos braises sur toute la surface du four et laissez chauffer quelques minutes.

Le temps de chauffe variera selon vos besoins de cuisson. S’il ne s’agit que de réaliser une ou deux miches de pain ou quelques pizzas, 1h, 1h30 maximum, suffiront à la bonne cuisson de vos préparations. Pour des quantités plus importantes ou des temps de cuisson plus longs, le temps de chauffe sera plus long.

Dans un premier temps, vous devrez faire quelques tests, c’est normal, sauf si vous mettez un thermomètre dans le four, il vous indiquera quand le four sera assez chaud.

Entretien du four d’argile

L’entretien du four n’est pas très exigeant, mais au fil du temps, vous devrez combler certaines fissures et refaire du revêtement, ce qui est normal. Elle subira inévitablement des chocs thermiques liés aux saisons et à l’humidité.

N’hésitez pas à vérifier les grosses fissures, notamment à l’intérieur du four. Il vaut mieux remettre de la doublure rapidementQue de laisser une fissure se propager et risquer une dégradation rapide des murs ou du sol.

Que peut-on cuire dans un four en terre crue et paille ?

Eh bien, je dirais presque tout ce qui peut être cuit dans un four traditionnel. Normalement ces fours sont faits pour la cuisson du pain et de la pizza, mais vous pouvez également cuire vos gâteaux, tartes, biscuits, gratins, légumes rôtis.

Vous pouvez ainsi cuire plusieurs choses à la fois, ou successivement, pour optimiser la chauffe de votre four.

données finales

Pour conclure, je dirais que le four en terre et paille est simple à monter, rapide à construire et très créatif.

L’argile et la paille sont des matériaux que l’on peut trouver localement, voir qu’ils peuvent être produits par eux-mêmes, donc à très faible empreinte carbone.

Il peut également être intéressant de lire : Méthodes et techniques de construction de murs en terre.

Ils sont aussi 100 % biodégradable et totalement écologiqueà moins d’utiliser de la paille traitée, ce que je déconseille évidemment.

Le bois est également assez facile à trouver et vous pouvez également le produire vous-même.

Enfin, il permet de créer une cuisine d’extérieur, qui vous fera sortir un peu de chez vous et profiter des saisons.

Partagez-le sur les réseaux :



Laisser un commentaire