Accueil » Comment construire un étang pour le jardin ou le verger

Comment construire un étang pour le jardin ou le verger


On oublie souvent que de tous les éléments de la nature, l’eau est probablement le plus précieux. Toute vie vient de l’eau. C’est pourquoi la construction d’un étang est un très bon moyen de générer de la biodiversité dans notre jardin ou verger biologique, et de cette façon tout l’environnement en profite en créant un équilibre naturel dans le lieu. Dans cet article, nous allons apprendre à faire un bassin dans le jardin à la maison en quelques étapes.

la vie au jardin

Osons le dire ! Un étang et ses plantes sont la partie la plus vivante d’un jardin, même s’il est petit.

Pour construire un bassin de jardin, un plan et un croquis en coupe sont fortement recommandés, afin de bien déterminer les éléments importants, comme les dimensions de la feuille EPDM ou du contenant que nous avons choisi d’utiliser, ainsi que les différents niveaux de plantation . La construction d’un étang nécessite un plan formel.

Un bassin naturel ou un bassin artificiel ?

Tout dépend de l’emplacement. Si le sol s’y prête (imperméabilité, humidité, eau naturelle), le travail consistera à compléter ce que la nature a fait. Sinon, il existe maintenant un grand nombre de solutions, à partir de feuilles EPDM, aussi appelées géomembranes ou tissu d’asphalteIls sont de toutes formes et tailles. C’est la solution que nous recommandons pour sa fiabilité.

Un bassin de forme libre ou un bassin géométrique ?

Ce choix dépend beaucoup de l’environnement et du style de votre jardin, mais c’est surtout une question de goût et d’esthétique. Un bassin traité à l’aspect très naturel peut compléter une terrasse ou un jardin moderne, de manière géométrique, avec beaucoup d’élégance.

Quel endroit choisir pour l’étang ?

L’étang doit être situé dans un endroit ensoleillé et dégagé, ce serait parfait, et souvent recommandé, mais l’ombre partielle ou tournante, aux deux ou trois heures les plus chaudes de la journée, réduit le réchauffement de l’eau et limite la prolifération d’algues.

Comme précaution, évitez de placer l’étang sous de grands arbres feuillus et des plantes ligneusesce qui pourrait être un inconvénient lorsque les feuilles tombent à l’automne.

Les différentes zones du bassin

La partie étanche d’un bassin comprend généralement 3 zones :

  • La première, en eau basse, est recouverte d’un maximum de 10 à 20 cm d’eau
  • La seconde moins de 30 cm
  • Et la partie la plus profonde entre 60 à 80 cm

Ces différents niveaux doit avoir une largeur minimale de 30 à 40 cm et vous devez permettre aux différentes zones (niveaux) d’être clairement marquées. L’excavation commence par le dégrossissage et se termine par l’excavation des zones à remplir de terre ou de gravier.

Dimensions du bassin

Il n’y a rien d’absolu en la matière, mais quelques principes très simples suffisent. 70-80 cm est une profondeur raisonnable pour éviter la surchauffe de l’eau et est indispensable si vous souhaitez avoir des poissons dans l’étang.

En revanche, il n’est pas utile de dépasser 100 à 120 cm. Sachant que la pente moyenne idéale est de 30% (30 cm de dénivelé sur une distance de 1 m), on peut en déduire que la dimension minimale est de 4 à 6 m.

La pose de la toile

Une fois les opérations d’excavation terminées, le sol est débarrassé des éléments durs et éventuellement recouvert de sable. Le feutre de protection est posé (vous pouvez utiliser de vieilles couvertures par exemple), suivi de la géomembrane : la feuille EPDM.

Les plis sont inévitables car la toile est assez rigide et ne doit pas être enlevée. Pour cette raison, la toile doit être tendue très soigneusement. Vous pouvez également utiliser du nylon épais.

Selon la situation, il peut être utile et logique de placer l’eau niveau par niveau, afin que la feuille EPDM puisse être posée sans tension. En commençant par la partie la plus profonde et au fur et à mesure qu’elle se remplit, nous pouvons corriger les plis.

Les bords sont finis lorsque la géomembrane a pris sa forme en place. Alors il faut le réparer avec de grosses pierres afin que la membrane ne glisse pas à l’avenir.

Les différents types de plantes aquatiques

Les plantes aquatiques agrémentent un bassin mais elles sont avant tout indispensables à son équilibre, elles maintiennent le monde aquatique clair et sain, avec cela, nous évitons la mise en place d’une pompe pour déplacer l’eau et ainsi nous l’empêcherons de mal tourner. Par conséquent, sa plantation doit être effectuée en fonction de son rôle et de ses besoins.

Plantes oxygénantes

Il y a souvent quelque chose de mystérieux dans leurs noms. En fait, en principe, toutes les parties de la plante contenant de la chlorophylle absorbent le dioxyde de carbone et libèrent de l’oxygène. La quantité produite dépend du volume de la végétation. Certaines espèces telles que Ceratophyllum submersum sont des fournisseurs efficaces.

plantes aquatiques immergées

Certains enracinés dans le sol, d’autres flottant plus ou moins entre deux eaux, ils sont des aides précieuses à plus d’un titre. Ils produisent de l’oxygène, absorbent du dioxyde de carbone et de l’énergie, limitant ainsi l’échauffement de l’eau et le développement des algues. L’enchevêtrement de ses pousses est un refuge pour la faune aquatique.

plantes aquatiques nageuses

On les appelle aussi plantes flottantes. Peu ou pas ancrés (connectés) au fond du bassin, ils ombragent l’eau, limitent son échauffement et se développent, généralement très rapidement, en prélevant les nutriments contenus dans l’eau. Ce sont des aides très efficaces dans la lutte contre la prolifération des algues.

nénuphars et fleur de lotus

Leurs beautés et leurs caractères particuliers leur confèrent un statut à part entière. Gardez à l’esprit que le soleil et la chaleur, les eaux calmes et la profondeur de l’eau déterminent les variétés à conserver. Le nénuphar est une plante flottante, tandis que les feuilles et les fleurs du lotus sont au-dessus du niveau de l’eau.

plantes pour bordures

Ils sont la partie la plus importante des plantes de bassin. Certains prospèrent dans le sol en profitant de son humidité, d’autres poussent directement dans l’eau. Certains ont un rôle technique, comme fixer des bancs et abriter des animaux, tandis que d’autres sont essentiellement décoratifs.

poisson d’étang

Quelques poissons évoluant gracieusement dans une eau très claire, c’est un spectacle formidable pour les petits comme pour les grands.

Il peut également être intéressant de lire : Types de plantes nécessaires pour un bassin de jardin

Comme précaution, il est préférable d’attendre que le bassin ait trouvé son équilibre complet avant d’en introduire et leur nombre dépendra de la taille et du volume du bassin. Comptez au moins 50 L de volume pour un vairon de 10 cm de long.

Gardez également à l’esprit que tous les poissons ne se comportent pas de la même manière. Certains broutent la végétation, d’autres s’enfouissent dans la boue et perturbent l’eau. Vous pouvez vous rendre dans une poissonnerie pour savoir lesquelles sont idéales pour le bassin.

Partagez-le sur les réseaux :



Laisser un commentaire