Accueil » 7 astuces pour faire pousser des tomates plus grosses et plus saines

7 astuces pour faire pousser des tomates plus grosses et plus saines


Quand il s’agit de cultiver des tomates, ou plus important encore, d’avoir une récolte incroyable de tomates, quelques astuces et conseils peuvent vous aider à ouvrir la voie à un succès sucré. Dans cet article, nous vous donnons plusieurs conseils pour réussir la culture de grosses tomates.

faire pousser de grosses tomates

Introduction

Nous adorons faire pousser des tomates dans notre petite ferme. En fait, chaque année, ils dominent près d’un quart de tout l’espace de notre jardin.

Et au fil des ans, nous avons appris quelques secrets pour cultiver une culture saine et dynamique.

Voici nos sept meilleurs conseils pour assurer une plus grande récolte de tomates dans votre jardin année après année.

7 conseils pour faire pousser de grosses tomates

1. Plantez toujours dans un nouvel espace

Les tomates sont extrêmement sensibles aux maladies. Surtout ceux trouvés au sol. Par exemple, la brûlure de la tomate et la pourriture des fleurs sont causées par des problèmes de sol.

Nous faisons pivoter nos plants de tomates vers un nouvel emplacement dans le jardin à chaque saison de croissance. La rotation des cultures est un facteur clé dans le maintien de la santé des sols et des plantes.

Mais en faisant tourner la culture dans un nouvel espace chaque saison, le risque des deux est considérablement réduit. De plus, les tomates se nourrissent beaucoup au sol. Cela signifie que les déplacer vers un nouvel emplacement leur assure également des nutriments frais.

En règle générale, les plants de tomates ne doivent pas être plantés au même endroit pendant au moins 3 ans. Et si vous cultivez en pot ou en bac, veillez à changer de terre à chaque saison.

2. Fournir un soutien avant la plantation

Que vous utilisiez des cages, des piquets ou des treillis, les plantes ont besoin de soutien !

Lorsqu’il s’agit de cultiver de grosses tomates, le soutien des cultures est un élément clé pour les maintenir en bonne santé. Les vignes non supportées sont facilement endommagées par les tempêtes ou par la circulation piétonnière.

Les plantes sont également plus sensibles aux maladies et aux ravageurs lorsqu’elles sont autorisées à se propager dans le sol.

Nous cultivons nos tomates dans des tuteurs maison de type tuteur. Et nous les plaçons avant de planter. Non seulement cela maintient les plantes soutenues dès le départ, mais cela les empêche également d’endommager et de comprimer les racines en essayant de les planter plus tard.

De plus, tout ce gâchis empêche la circulation de l’air et la lumière du soleil d’atteindre les plantes. Les deux sont des facteurs importants pour que les tomates mûrissent rapidement.

Mais voici la clé la plus importante en ce qui concerne les supports de tomates : installez votre support avant ou pendant la plantation, pas des semaines plus tard !

Non seulement c’est plus facile pour le jardinier, mais cela empêche le sol et les racines d’être piétinés autour des tomates pendant leur croissance. Non seulement ce piétinement comprime les racines et les empêche de pousser, mais le palissage ultérieur peut facilement endommager les racines en enfonçant des piquets près des plantes.

3. Plantez en sol profond

Planter des tomates profondément dans le sol aide les plantes à développer des racines supplémentaires pour absorber plus de nutriments et d’humidité.

Les tomates doivent être plantées profondément dans le sol. La pratique de la plantation en profondeur accomplit deux choses fondamentales pour les plants de tomates.

D’une part, cela aide à les protéger des dangers de mère nature. Une structure racinaire profonde se dessèche moins rapidement. Il fournit également plus de soutien aux plantes afin qu’elles puissent résister au vent et aux tempêtes.

Mais, en plus, planter en profondeur permet à plus de racines de pousser à partir de la tige. Des racines essentielles pour aider la plante à trouver des nutriments et de l’eau au fur et à mesure de sa croissance.

Quelle est la profondeur? Nous plantons nos plants de tomates à une profondeur de 15 à 20 centimètres dans le sol. Et ne vous inquiétez pas si vous enterrez certaines des feuilles inférieures dans le processus. De nouvelles racines pousseront également à partir de là, et cela ne nuira pas à la plante.

Pour planter, utilisez une tarière pour créer le trou de plantation parfait car elle fait des trous larges et profonds rapidement et avec peu d’inclinaison !

4. Nourrissez les tomates lorsque vous les plantez

L’un des plus grands secrets du succès et de la capacité à faire pousser de grosses tomates est de nourrir les plantes au moment de la plantation. En plantant chaque tomate, nous mettons une énorme bouffée d’énergie dans chaque trou.

Nous avons commencé par creuser nos trous avec la bêche tarière à environ 30 cm de profondeur. Et pendant que nous plantons, nous remplissons le trou avec un mélange de terre, de compost, quelques coquilles d’œufs broyées, quelques cuillères à café de marc de café et un quart de tasse de déjections de vers.

Le compost, le marc de café et les vers fournissent des nutriments incroyables. Et le meilleur de tous, ils les renvoient lentement au fur et à mesure que les plantes poussent.

Les coquilles d’œufs broyées fournissent un supplément de calcium lorsqu’elles se décomposent. Cela aide à prévenir la pourriture noire et la pourriture apicale.

Le cocktail de nutriments donne aux plantes un bon départ au cours de leurs premières semaines.

5. Utilisez du paillis organique

paillis de plants de tomates

Le paillis est la clé du succès dans la culture de grosses tomates car il joue un rôle important dans la santé et le niveau de production des plants de tomates.

Le paillis aide à garder l’humidité à l’intérieur et à éliminer les mauvaises herbes. Il aide également à empêcher les maladies transmises par le sol d’atteindre le feuillage.

Le rembourrage aide à réguler la température. Il aide également à empêcher l’érosion du sol et des nutriments lors de fortes pluies. Mais plus important encore, cela évite les mauvaises herbes concurrentes. Les mauvaises herbes qui privent les plantes des nutriments vitaux dont elles ont besoin pour devenir fortes.

Nous effectuons un double concassage pour nos usines. Dans un premier temps, nous mettons une couche de terreau de 10 à 15 cm de diamètre autour de chaque plante. Ensuite, saupoudrez un quart de tasse de déjections de vers sur l’anneau de compost.

Ensemble, ils créent un cercle de fertilisation à libération lente autour de chaque tige. Chaque fois qu’il pleut ou arrose, ces nutriments atteignent les racines.

Nous utilisons du paillis dans les zones de marche et de croissance du jardin pour contrôler complètement les mauvaises herbes.

Enfin, on termine par une couche de paille de 10 à 15 cm d’épaisseur, autour de chaque plante on met une couche de plus de 20 cm. Si vous n’avez pas de paille, vous pouvez utiliser des débris de taille, de l’herbe fraîchement coupée (sans graines), des feuilles sèches de plantes et d’arbres, etc.

Une dernière note sur le paillage : s’il fait encore un peu froid dehors, il est préférable d’attendre pour le paillage. Les tomates aiment la terre chaude. Et le paillage pendant qu’il fait frais peut empêcher le sol de chauffer.

6. Gardez le trafic piétonnier hors de la zone racine

Au fur et à mesure que les tomates poussent dans le jardin, il est essentiel d’éviter toute circulation piétonnière intense autour des plantes.

Empêcher la zone autour des plants de tomates de se compacter est essentiel pour que leurs racines poussent bien.

Marcher sur et autour de la zone racinaire d’une plante compacte le sol. Et cela peut jouer un rôle très important en empêchant les racines de se développer à leur pleine capacité.

Lorsque les racines se compriment, elles peuvent inhiber le flux de nutriments vers les plants de tomates pendant leur croissance. Moins de racines en bas = moins de tomates en haut !

7. Taillez les plantes à mesure qu’elles poussent

tailler les tomates

Enfin, taillez vos plants de tomates au fur et à mesure de leur croissance. Surtout au pied de chaque plante. Parce que? Parce que la taille de ces branches inférieures loin de la plante permet à l’air et à la lumière de circuler à travers les plantes et les rangées.

Au minimum, éloignez-vous de 20 à 30 cm du bas au fur et à mesure que vos plants de tomates poussent. Plus si les plantes sont d’une grande variété. Nous taillons tous nos plants de tomates de 30 à 140 cm du sol lorsqu’ils sont à pleine maturité.

La taille de la partie inférieure des plantes permet également de les arroser ou de les fertiliser facilement. Après la taille, vous pouvez appliquer une dose de thé de compost pour donner un coup de pouce aux plantes.

La taille rend également plus difficile pour les insectes et les ravageurs du jardin de se frayer un chemin dans vos plantes. Et cela facilite même l’arrosage.

Il peut également être intéressant de lire : Comment planter et cultiver des tomates de manière biologique.

Laissez les tiges se développer et retirez toutes les pousses qui poussent entre la tige principale et les branches au fur et à mesure qu’elles apparaissent. Ces pousses appelées « drageons » prélèvent de l’énergie sur les plus grosses branches, dans l’image suivante, vous pouvez voir où vous devez tailler.

tomate gourmande

Voilà nos 7 secrets faciles pour faire pousser de bonnes tomates. Sortez cette année et cultivez la meilleure récolte de tomates de votre vie. Bon jardinage !

Partagez-le sur les réseaux :



Laisser un commentaire